Quelques nouvelles du camp de volley 2015 du Genève Volley – tome 3 !

Chers lectrices et chers (é)lecteurs, nous vous remercions très sincèrement de suivre avec assiduité ces comptes rendus (quel courage !), mais il nous faut maintenant quelque peu élever le débat. Le muscle, c’est bien, mais il faut également penser à la tête, c’est pourquoi nous vous avons concocté un petit chef d’oeuvre culturel et cinématographique.

Il vous suffit donc de poursuivre votre lecture et, dès que vous serez à une référence, de bien vous installer dans votre canapé avec votre bol de pop-corns graisseux pour regarder ces chefs-d’oeuvre du cinéma que nous vous suggérons. Bien sûr, la liste pourrait, dans un premier temps, paraître quelque peu longue, mais que nenni ! Nous vous rappelons à toutes fins utiles que vous avez à votre disposition un temps de loisir incroyable puisque votre progéniture n’est plus dans vos pattes ! Donc, bonne (dernière) séance !

C’est fait, on est maintenant sur la pente descendante – la moitié du camp est passée. Après vous être réjouis de vous débarrasser sournoisement de votre fils ou de votre fille ou même de votre fils et de votre fille, ou pire de vos filles, vous vous demandez bien ce que vous allez en faire vendredi1 à leur retour. Il est toujours possible de payer la rançon2 demandée lundi dernier afin d’obtenir un délai de réflexion supplémentaire. Cependant, il est malgré tout temps de penser à remettre la maison en état et de faire du rangement et du nettoyage pour qu’ils ne découvrent pas que votre comportement en leur absence ressemble finalement furieusement au vôtre3.

Ces quelques jours de retour en enfance sont finalement peu chers payés, alors notre trésorière dévouée qui rentre de vacances demain (payées par vos rançons de l’an dernier d’ailleurs) se réjouit de vous voir passer à la caisse après son séjour de six mois à Bora-Bora, elle a de nouveaux projets, car elle a déjà le projet de partir pour ses 6 prochains mois de vacances dans les Caraïbes. D’ailleurs, elle a même réussi à envoyer sa fille au camp en la faisant passer pour une joueuse de la première… D’ailleurs, les séances de psy4 vous auraient coûtées beaucoup plus cher…

Bref – nous sommes donc le troisième jour, qui a débuté bien entendu par l’aube5. Parakalo…

Le réveil se passe dans la douleur des courbatures et des muscles en baby-doll6 au riz (ils nous disent ça, mais nous, comme vous sans doute, on ne sait pas ce que ça veut dire). Bref. On retrouve la salle de torture après le passage aux céréales et au chocolat matinal, et on reprend avec application le programme concocté par les bourreaux usuels du club. À ce sujet – vous a-t-on dit quel était le thème de ce camp ? Non ? Eh bé… ça alors, quel impardonnable oubli! On vous laisse deviner la bonne réponse parmi les thèmes suivants :

  • Altitude et achèvement
  • Enigmes et aventures
  • Dupont et Dupond
  • Orgueil et préjugés7
  • Mystères et boules-de-gommes
  • Attitude et engagement
  • Sandwich et Féroés
  • Billevesées et catadioptres
  • Platitude et accablement
  • Stupeurs et tremblements8

Réponse demain, bien entendu. En attendant, revenons à la salle de torture. Là, les sales gamins mal élevés prunelles de vos yeux et les bébés à leurs momans9 sont en train de nettoyer la salle. Comprenez qu’ils plongent dans tous les sens, sous les cris “d’encouragement” de leurs bourreaux entraîneurs et sous l’oeil amusé et satisfait du service d’entretien de la salle avec lequel le club a un contrat d’exclusivité. C’était ça ou coudre des ballons de marque dans une cave humide sans lumière pendant 5 jours et cela durant 13 heures par jour au minimum.

L’après-midi, pas de volley et pas de volet (ben ouais, si vous avez bien suivi, il fait jour). Place à la détente avec une course au trésor10 au château de Champdor (non, non, pas celui de Dragon Quest 4 !!!). Vous pouvez faire une recherche, cela ne s’invente pas ! Dans le parc entourant le château, les jeunes, répartis en groupe, courent en tous sens comme des poulets sans tête pour trouver des questions et tenter d’y répondre. La chasse était composée de plusieurs épreuves, parfois intellectuelles, parfois d’adresse. À ce petit jeu, ce sont les benjamines qui ont gagnées de peu, puisque Isaline, Delia, Clara G. et Isadora se sont imposées haut la main, supervisées par Marco – c’est donc une équipe de poids qui a remporté le trésor.

Et pendant ce temps-là, à Hauteville…

…est arrivée la première équipe ! Après un “léger décrassage” selon l’expression de leur entraîneur, mais qui ressemblait plutôt à un crash-test selon les experts qui étaient présents à l’heure de l’incident, les 9 filles de la première équipe ont eu droit à un après-midi (ma)thématique. Occasion pour Ludovic de tester André et Julie au service (le premier cité est d’ailleurs en convalescence11 depuis, la deuxième ne sait plus très bien son prénom), puis de casser menu la résistance des joueuses en enchaînant des thèmes qui finalement revenaient toujours à la même chose : plus vite, plus fort, plus précis, plus mieux bien, s’il vous plaît les filles !

La fin de journée s’est terminée en quartier-libre pour les jeunes qui ont déferlé sur le centre ville pour dévaliser le supermarché local au grand bonheur du gérant qui a bien aimé cette invasion de crickets humains dans les rayons bonbonnailles, chocolats, sodas et salés12. Cela soulève l’éternelle et fatidique question : géniteurs et génitrices, mais est-ce que vous nourrissez vraiment vos enfants à la maison ? Ou utilisez-vous uniquement du foin ? Quelques uns d’entre eux, bien intentionnés, sont allés à la piscine voisine… mais ont oublié, les malheureux, l’heure, et sont donc arrivés en retard au repas du soir. Nonobstant leur bonne volonté, c’est une grosse erreur ! Cette boulette leur a valu des pompes en plein milieu de la salle de repas ! Non, pas des pompes à vélos, bande d’ignares : des appuis faciaux, quoi !

À l’heure où nous écrivons ces lignes, et bien que la nuit soit depuis longtemps tombée sur la région (la nuit va tomber ! – boum !)13, les joueuses de la première équipe sont à nouveau en salle de sport pour un entraînement dit “doux” (en fait léger, mais on essaie d’éviter les répétitions). On a compris que Ludovic et les autres n’ont pas vraiment la même notion du mot. C’est comme chez Nestlé, quoi.

Demain, la suite de nos aventures et de leur compte-rendu !

Et voici les références :

  1. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Aventures_de_Robinson_Cruso%C3%A9_(film,_1954)
  2. : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Ran%C3%A7on_(film,_1996)
  3.  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Very_Bad_Trip
  4. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mafia_Blues
  5. : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%80_l%27aube_du_troisi%C3%A8me_jour
  6. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Baby_Doll_(film)
  7. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Orgueil_et_Pr%C3%A9jug%C3%A9s_(film,_2005)
  8. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Stupeur_et_Tremblements_(film)
  9. : https://en.wikipedia.org/wiki/Rosemary%27s_Baby_(film)
  10. : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=138870.html
  11. : http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18635420.html
  12. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Dix_Commandements_(film,_1956) – vers la fin, juste après les douze plaies d’Egypte…
  13. : https://fr.wikipedia.org/wiki/RRRrrrr!!!