Comme chaque saison, l’été est la période des transferts ! Et pour palier les départs de nos joueuses étrangères de la saison dernière, il va falloir s’accrocher cette fois-ci…

Le recrutement passe souvent par les Etats-Unis – et ce sera le cas cette année à nouveau. À défaut de joueuses européennes désireuses d’accepter nos conditions, on continue à piocher dans le réservoir très intéressant des “seniors students” (à savoir des jeunes femmes qui terminent leurs études académiques de base) et qui doivent du coup quitter le championnat américain universitaire.

Cette année, nous accueillerons Caitlin De Witt, une attaquante d’aile de 180 cm originaire du Wyoming. Elle a fait ses études à Los Angeles, au Loyola Marymount University, dont l’équipe a réussi trois fois dans les quatre dernières années à se qualifier pour les finales NCAA, ce qui est un exploit dans une Californie qui regorge d’excellentes universités avec une tradition de volleyball affirmée.

Licenciée en histoire et en science politique, elle aspire à prolonger sa carrière de sportive professionnelle en Europe avant de reprendre à terme des études de droit pour devenir avocate. C’est donc par Genève que passe son avenir immédiat, avec on l’espère à la clé beaucoup de succès.

Bienvenue Caitlin !

CDW